C’était il y a très très très longtemps...
En ce temps là, il y avait le ciel. A droite du ciel, il y avait la planète Padok. Au milieu de cette planète, il y avait une ville appelée Gégé. Elle n’avait pas de forme spéciale mais elle avait une particularité : un rond point. Le rond point Sincerge était le seul et unique rond point de la planète.

Sur cette planète vivait les Padoks. Les padoks se déplaçaient à pied ou en vélo, jusqu’au jour où par inadvertance, ils inventèrent une sorte de voiture, qu’ils appelèrent automok. Ce fut une révolution. Désormais, les Padoks se déplaçaient exclusivement avec leur automok. Et d’ailleurs, beaucoup d’entre eux ne faisaient plus que cela. Rouler était leur principale occupation.

Revenons au rond point Sincerge. Depuis l’avènement de l’automok, il était devenu une véritable attraction, attirant les Padoks, qui venaient pour tourner autour. Ainsi ils tournaient, tournaient, tournaient, ils tournaient le matin, ils tournaient l’après midi, ils tournaient le soir, et quand ils ne tournaient pas, ils rêvaient qu’ils tournaient. La vie tournait en rond pour les Padoks et cela leur convenait parfaitement.

Jusqu’au jour...où un vaisseau dans l’espace, le Waldo, passa au dessus de la planète Gégé. En réalité, il allait s’écraser sur la planète, ce qui est très genant. Mais il fit une brusque manœuvre. La manœuvre réussit, mais elle secoua très fortement le vaisseau et les choses qu’il transportaient. Tant et si fort que l’une de ces choses tomba du vaisseau. C’était une sorte de beau radis. Oui beau, car outre son aspect, il était d’une belle taille, aussi grand qu’un padok. Il tomba du vaisseau à pic, il tomba et vint s’écraser directement sur le rond point.

Pour les Padoks, ce fut la panique ! La zizanie. Les uns s’arrêtèrent sur la route, les autres perdirent les pédales, allant dans tous les sens. Tout cela aboutit au blocage du rond point, puis des routes menant au rond point, puis des routes menant aux routes menant aux rond point, et bientôt ce fut toute la ville qui fut bloquée par les automoks. C’était très gênant...surtout pour les padoks.
Les padoks cherchèrent une solution. Comme ils n’en trouvaient pas, ils se rappelèrent l’une de leurs devises : « S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème ». Alors ils sortirent de leurs voitures et marchèrent, marchèrent et marchèrent encore, abandonnant définitivement leur automok qui n’avaient maintenant plus d’utilité.

Les padoks furent heureux de retrouver l’usage de leurs pieds même si les routes étaient désormais moins pratiques pour se déplacer.

Radio G!
vous allez écouter un podcast Radio G! : Waldo - Les Padoks et le Radis
Le Monde de Waldo
Waldo - Les Padoks et le Radis
Radio G!
vous avez écouté un podcast Radio G! : Waldo - Les Padoks et le Radis
Le Monde de Waldo
Waldo - L'épopée du Panda
Le Monde de Waldo
Waldo - Le Navet et le poète
Le Monde de Waldo
Waldo - Le Dragon
Le Monde de Waldo
Waldo - Cœur de Golf
Radio G!
vous allez écouter un podcast Radio G! : Waldo - le phare 1/2
Le Monde de Waldo
Waldo - le phare 1/2
Radio G!
vous avez écouté un podcast Radio G! : Waldo - le phare 1/2
Le Monde de Waldo
Waldo - le phare 2/2
Le Monde de Waldo
Waldo - Printemps trépident
Le Monde de Waldo
Waldo - Mystérieux Topic

lien direct :
https://radio-g.fr/?7474