Le Labo des savoirs 09-03-2019

able ronde enregistrée le 28 septembre 2018 dans le cadre des journées professionnelles de l’ICOM consacrées aux « […] paradoxes du musée du XXIesiècle » . 

L’itinérance des œuvres semblait il y a encore quelques années comme la réponse idéale à la longévité et l’attractivité des musées. Toutefois, les coûts de transport, d’assurance, de stockage et de logistique érodent cette approche.

La déontologie des musées donne une grande importance à l’héritage laissé aux générations futures. Ce principe entre aujourd’hui en corrélation avec la notion de développement durable.

Comment renouveler la programmation pour être toujours plus attractif, avec des scénographies inventives et des événements innovants tout en étant « durable » ?