Radio G!
vous allez écouter un podcast Radio G! : Le Point G 04 - Le Porno Partie 1
Le Point G!
Le Point G 04 - Le Porno Partie 1
Radio G!
vous avez écouté un podcast Radio G! : Le Point G 04 - Le Porno Partie 1
Le Point G!
Le Point G 15 - Le Shibari
Le Point G!
Le Point G 14 - Fetlife
Le Point G!
Le Point G 13 - L'Exhibitionnisme
Le Point G!
le Point G 12 - Dating Partie 2
Radio G!
vous allez écouter un podcast Radio G! : Le Point G 11 - Dating partie 1
Le Point G!
Le Point G 11 - Dating partie 1
Radio G!
vous avez écouté un podcast Radio G! : Le Point G 11 - Dating partie 1
Le Point G!
Le Point G 10 - La zoophilie
Le Point G!
Le Point G 09 - La sodomie
Le Point G!
le Point G 08 - L'urophilie
Le Point G!
Le Point G 07 - Les Dick pics 2
Le Point G!
Le Point G 06 - Les Dick pics 1
Le Point G!
Le Point G 02 - Les Puppies 2/2
Le Point G!
Le Point G 01 - Les Puppies 1/2
Le Point G!
Le Point G 03 - La Vulve
Le Point G!
Le Point G 05 - Le Porno Partie 2

Dans cet épisode, on parle de porno.

Le porno est aussi ancien que la sexualité humaine. Dans les fresques déjà on trouvait des scènes de sexes. Dans cet épisode, voyons les contours de ce phénomène incontournable.

on va faire un peu d’histoire ?

En effet, les représentations sexuelles, sous toutes ces formes, ne datent pas d’hier.

Si on remonte à 2500 ans, on trouve des actions de sexe dans les sculptures des temples hindous. En extrême orient on a vu des dessins très osés qui circulaient.

Bon sinon, les grecs et les romains, on sait bien que ce n’était pas les derniers pour les orgies et on a découvert bon nombre de dessins pornographiques sur les vases et des textes tout aussi érotiques.

La, le christianisme est arrivé, et les mœurs changent. Le sexe est un péché. Mais évidemment, ça n’a pas empêché le porno de faire son chemin, mais de manière plus discrète à base de peinture et de dessin.

Mais il faut attendre une invention révolutionnaire, qui, comme toutes les inventions, seront détournées pour les plaisirs rechercher dans la pornographie. On veut bien sûr parler de la photographie qui fait son apparition fin 19eme. 

Dès le début de la photo, les photos de nus et de couple sont apparues. La première photo de fellation daterait même de 1890, il y a plus de 130 ans.

Longtemps on ne faisait l’amour que pour procréer, et bien sûr toujours après le mariage. Les hommes devaient aller voir les prostitués pour le sexe pur. 

Du coup, les histoires pornos et les photos permettent d’aider au plaisir solitaire.

Après la photo, c’est le cinéma qui est inventé. ces images qui bougent, étaient une aubaine pour la pornographie. Dans les “stags films”, qui circulaient sous le manteau, on voyait des femmes qui se déshabillaient. C’était bien sûr réservé à ceux qui en avaient les moyens.

Les prostituées des bordels ont été les premières actrices du cinéma porno. Avec le succès de ces productions, on a commencé à diversifier les prises de vue un peu plus explicite avec des relations sexuelles complètes hétérosexuelles, mais aussi… homosexuelles, et ça, dès le début.

En 1907, on a le premier film sexuel lesbien avec un petit scénario qui finit par… Un viol par un mâle… Eh oui, dès le début le cinéma a véhiculé l’image misogyne de la femme objet, et ça ne va pas s’arranger.

Après les guerres, dans les années 60, c’est le premier âge d’or du porno en salle de cinéma avec une distribution grand public et des actrices qui deviennent célèbres.

Par contre, c’est une autre révolution qui va faire entrer le porno dans l’industrie de masse : la vidéo. On consomme maintenant chez soi. 

On peut acheter des cassettes VHS, mais la plupart du temps on les prend en location.

On pouvait aussi les visualiser dans les cabines des sexshops.

La télévision n’est pas en reste, mais elle va rester très prude. Des films “érotique” qui aujourd’hui nous semble bien chaste, ne montraient que rarement des sexes, et encore, uniquement féminin, avec le fameux rectangle blanc en bas de l’écran pour l’interdire aux enfants. 

Il faudra attendre l'arrivée de la première télé cryptée qui, face à son échec commercial, décide de mettre à l’antenne, mais uniquement pour les abonnés, un film porno, le premier samedi de chaque mois sur canal+. Certains les regardaient même en crypter, car on arrivait un peu à voir les formes quand même.

M6 fait dans l’érotisme aussi, tous les dimanches soir avec la mythique culture pub.

Les films sont moins chers à produire, surtout avec l'arrivée du numérique  et il y en pour tous les goûts. On pourra même faire ses propres films chez soi.

Et c’est avec l'arrivée d’internet qu’on a commencé à découvrir ce nouveau cinéma dit “amateur”.

Le porno a toujours été un moteur pour lancer les nouvelles technologies. On trouve toujours des clients prêts à payer cher pour avoir leur moment de plaisir.

Oui, justement, voyons un peu ces technologies aux services de nos fantasmes. 

Très vite on a eu les films x en 3D avec les fameuses lunettes rouge et bleu.

Avec les DVD on a eu les premiers films “interactif”, on pouvait choisir le point de vue de la caméra, voire même décider qui couche avec qui, toutes les possibilités ayant été filmées.

Les films sont maintenant réalisés en haute définition ce qui rend le réalisme toujours plus bluffant. Mais l’avenir est maintenant dans le métavers, avec la fameuse réalité virtuelle. Chausser d’un casque, vous pouvez vous retrouver entouré d’homme et de femmes qui s'occupent de vous en 3D et à 360°, on n’arrête pas le progrès.

Il y a les films, mais il y a aussi les jeux vidéo !

Par exemple, très vite sont apparues des astuces pour enlever les petits carrés qui cachaient le sexe des sims. 

Des logiciels plus spécialisés permettent de faire nos propres scénarii, hétéro, homo, à deux ou à plusieurs avec les avatars aux formes correspondant à votre idéal physique. Il y a même des sites qui présentent ces créations 3D.


lien direct :
https://radio-g.fr/?9092