Le Jingle de Noemie - La chamoisine

Radio G!
vous allez écouter un podcast Radio G! : Le Jingle de Noemie - La chamoisine
Le Jingle de Noémie
Le Jingle de Noemie - La chamoisine
Radio G!
vous avez écouté un podcast Radio G! : Le Jingle de Noemie - La chamoisine
Radio G! Bande Annonce
Impromptus litteraires le samedi à 09h10 Hebdomadaire
Radio G!
vous allez écouter un podcast Radio G! : Le Jingle de Noemie - La psychothérapie
Le Jingle de Noémie
Le Jingle de Noemie - La psychothérapie
Radio G!
vous avez écouté un podcast Radio G! : Le Jingle de Noemie - La psychothérapie
Radio G! Bande Annonce
Polemix et la voix off le samedi à 12h00 Hebdomadaire
Radio G!
vous allez écouter un podcast Radio G! : Le Jingle de Noemie - Les réseaux sociaux
Le Jingle de Noémie
Le Jingle de Noemie - Les réseaux sociaux
Radio G!
vous avez écouté un podcast Radio G! : Le Jingle de Noemie - Les réseaux sociaux
Radio G! Bande Annonce
Le Gros Bazar le lundi à 20h00 Hebdomadaire
Radio G!
vous allez écouter un podcast Radio G! : Le Jingle de Noemie - La forêt noire (La déprime)
Le Jingle de Noémie
Le Jingle de Noemie - La forêt noire (La déprime)
Radio G!
vous avez écouté un podcast Radio G! : Le Jingle de Noemie - La forêt noire (La déprime)
Radio G! Bande Annonce
Droits devant ! le jeudi à 19h00 Hebdomadaire
Radio G!
vous allez écouter un podcast Radio G! : Le Jingle de Noemie - Mustang
Le Jingle de Noémie
Le Jingle de Noemie - Mustang
Radio G!
vous avez écouté un podcast Radio G! : Le Jingle de Noemie - Mustang
Radio G! Bande Annonce
dons
Radio G!
vous allez écouter un podcast Radio G! : Le Jingle de Noemie - Le rangement
Le Jingle de Noémie
Le Jingle de Noemie - Le rangement
Radio G!
vous avez écouté un podcast Radio G! : Le Jingle de Noemie - Le rangement
Radio G! Bande Annonce
Intoxica le lundi à 22h00 Hebdomadaire
Radio G!
vous allez écouter un podcast Radio G! : Le Jingle de Noemie - Le puzzle
Le Jingle de Noémie
Le Jingle de Noemie - Le puzzle
Radio G!
vous avez écouté un podcast Radio G! : Le Jingle de Noemie - Le puzzle
Radio G! Bande Annonce
Balade intertropicale le samedi à 16h00 Hebdomadaire

Ça y est ! L’année vient de commencer. Comment vous sentez-vous ? Bien dans vos baskets et droit dans vos bottes ou à côté de vos pompes avec la tête dans le cirage ?

Pour partir du bon pied dans l’année 2021, je me suis occupée de mes chaussures.

Je marche beaucoup. J’aime ça. J’aime me promener d’un bon pas. Tous les jours, il me faut ma dose. En bonne citadine, je sillonne la ville d’un bout à l’autre. Je m’approprie la voie publique.Mes semelles polissent les pavés et usent le bitume de tous les quartiers. Et quand les réverbères finissent par me barber, je m’aventure sur des sentiers plus terreux, plus moussus, plus boueux.[Sur l’air de « Le rital » de Claude Barzotti :] « Je suis piétonne et je le reste. Nanananaaa… »

Pour crapahuter à l’aise, j’ai de grosses godasses dans lesquelles je me sens bien.Je n’ai pas mis l’option compteur kilométrique maisça se voit qu’elles sont fatiguées. J’ai pensé à les bazarder mais quand on trouve chaussure à son pied, on y réfléchit à deux fois avant de se séparer.

Alors je suis allée chez le cordonnier, voir si on pouvait leur donner une seconde vie. Et pour le tiers du prix d’une nouvelle paire, je vais pouvoir continuer de porter dignement mes chères petites bottines pointure 42. Oui, j’ai une belle surface d’emprise au sol, ça aide à garder les pieds sur terre.

En attendant de récupérer mes chaussures restaurées, j’ai pris conscience que j’avais unpatrimoine à entretenir et quelques pompes à cirer.

Pour faire les choses correctement, j’ai allumé mon ordinateur,j’ai tapé « tuto cirage chaussure »et en un clic ma vie a changé.

Sur mon écran, voici ce que j’ai vu : un homme, tablier sanglé à la taille, manches retroussées, exhibant des avant-bras habitués à ouvrager une matière première brute. Sur son front, le creux des sillons rappelle les milliers d’heures de concentration sur les milliers de souliers rencontrés. Cet homme, c’est Maurice Cassin, dit Momo Cassin.

Il regarde la caméra droit dans les yeux et saisit son premier accessoire. La brosse en soie de sanglier. Eh oui, le poil est creux et ça dépoussière sans abîmer.

D’un geste affirmé, avec une certaine autorité, Momo Cassin brosse. En brossant, il chasse les particules indésirables qui voudraient encore s’accrocher et polluer le soulier.

Momo Cassin est très clair sur la suite: pour un bon nettoyage, il faut savoir tenir la chamoisine.

La chamoisine est un petit torchon de flanelle duveteux dont on se sert pour appliquer les produits. On ne la tient pas comme un vulgaire mouchoir. On la tient comme ceci :

Prenez deux doigts. Sur ces deux doigts, plaquez la chamoisine. A l’arrière des deux doigts, saisissez la chamoisine, serrez, torsadez et ramenez gentiment la chamoisine au creux de la paume. Refermez la main. Vérifiez qu’au niveau des deux doigts tendus la chamoisine soit bien lisse. Voilà comment la tenir, la chamoisine.

Avec le lait nettoyant, nous mettons la chaussure à nu. Le cuir se retrouve à l’état brut et pas du tout protégé. Il risque de tout récupérer sur son passage, et un soulier, soyons honnêtes, ça aime traîner dans des endroits un peu douteux, alors on prend ses précautions et on protège !

On fait ça avec une crème de cirage, une « crème » de cirage ! Pas la pâte de cirage qui n’est que du maquillage pour faire briller. Compris ? Bon. Et très important, on bannit le silicone. C’est mauvais, c’est très mauvais pour le cuir. Ok ? On reprend.

Avec la chamoisine enduite de crème, l’heure est venue de masser le dessus du soulier, la tige.Oui, bien masser la tige pour bien faire pénétrer la crème.On recommence l’opération jusqu’à ce que le cuir soit bien saturé, bien plein.

Et là la chaussure va déjà beaucoup mieux, elle est repulpée, regonflée, revitalisée.

Maintenant on peut mettre un peu de pâte de cirage pour faire briller tout ça. Avec une petite brosse, on tapote la pâte et on applique un film très fin, très léger. C’est comme le fond de teint, moins il y en a et plus c’est joli.

Etape finale, avec une brosse à lustrer, on fait des va et vient. Allez. C’est pas tant d’y aller fort, c’est d’y aller vite. Et là ça chauffe. Oui ça chauffe, plus vite plus vite plus vite ! Et ça brille.

Si vos chaussures commencent à avoir une mauvaise tête, n’allez pas vous précipiter tête baissée sur une nouvelle paire, elles ne serontjamaisaussi confortables. C’est plutôt que vos chaussures ont besoin d’un massage à la crème et d’un bon coup de brosse. Et c’est à faire régulièrement !

Moi je me suis occupée de mes bottes, j’ai de belles bottes en cuir noires et à talon.J’ai nettoyé, j’ai nourri, j’ai lustré et me voilà bien chaussée pour commencer l’année. Je suis parée pour suivre mes désirs sans les quitter d’une semelle !

(Texte : Noémie Brodier)


lien direct :
https://www.radio-g.fr/?3739